Cependant les hébergés n’ont pas à se substituer à des professionnels de santé ou d’aide à la vie quotidienne, tout comme les hébergeurs n’ont pas vocation à remplir une fonction d’accompagnement social vis-à-vis de l’hébergé. Une intermédiation est donc nécessaire pour garantir le bon fonctionnement de la cohabitation, pour veiller à ce que les deux parties trouvent leur juste place dans les échanges.

Mettre en place des cohabitations intergénérationnelles nécessite une approche pragmatique et professionnelle et doit s’appuyer sur des outils d’ingénierie.

Les associations du réseau LIS, pour certaines créées dès 2004, s’appuient sur une expérience solide auprès de plusieurs centaines de cohabitations, et autant de spécificités rencontrées. Elle peuvent, au sein du Réseau LIS france, proposer un accompagnement de qualité avec transfert de compétences et d’outils.